Mini Fastnet 2018 : (Suite)Démâtage de « Coba2-Celtinox » n°630.

04h45 :
Démâtage de « Coba2-Celtinox » de Pierre Moizan et Romain Bolzinger à 74 MN de l’arrivée. Un bateau accompagnateur est sur zone et il sera remorqué d’ici 6 heures par une vedette de la SNSM. Pas de mal pour les 2 skippers.

La vedette de la SNSM « Iles d’Ouessant » a remorqué le n°630 qui a démâté et l’a remorqué jusqu’à Camaret. Mission accomplie. Un grand merci.

Photo Simon Jourdan.

Mini Fastnet 2018 : ETA 4 heure du mat’.

21h30 :

« Tartine cherche du Beurre » déboule sur Tréboul. Il est à moins de 60 MN de l’arrivée, il file à 7,8 nœuds et possède une avance de près de 15 MN milles nautique sur son poursuivant immédiat.Sauf incident, son passage sur la ligne d’arrivée est prévu jeudi aux alentours de 04h00 du matin.
Axel Trehin et Fred Denis doivent sentir le parfum de la victoire titiller leur narine mais ils savent aussi qu’elle ne sera acquise qu’une fois la ligne franchie.

Photo Simon Jourdan.

Mini Fastnet 2018 : Remise des prix : Changement de Programme !

La flotte des 69 Minis sera arrivée à bon port vendredi soir au port de Tréboul, aussi nous avons décidé d’avancer l’heure de la remise des prix à 12h00, samedi 30 juin, au lieu de 19h00.

Ceci est la version officielle. La vérité, c’est qu’un administrateur de la Classe Mini, skipper à ses heures perdues, a décidé de convoler en justes noces ce soir-là et que bon nombre de Ministes sont bien obligés d’être présents sur l’île du Golfe du Morbihan choisie pour ces agapes.
Ils ne peuvent donc être aux Prix et à la Noce que grâce à ce petit changement.
Bons vents aux jeunes mariés.

Photo Simon Jourdan.

Mini Fastnet 2018 : Richard Marika

Le Richard-Marika est bien connu des ministes. C’est le bateau libérateur que les skippers contactent après le passage de Basse Vieille pour annoncer leur arrivée. C’est le bateau qu’ils voient de loin et qui matérialise pour eux la ligne d’arrivée dont il est l’une des extrémités. C’est le bateau qu’ils entendent car c’est de son bord que part le coup de corne qui marque le passage de la ligne et d’où émet la VHF du comité de course qui confirme tel numéro de bateau, à telle heure précise. Le Richard-Marika c’est le bateau bleu qui est un peu le but à atteindre pour terminer l’épreuve.

Mais le Richard-Marika, c’est aussi le bateau de l’Association Optimiste 29, dont la Présidente, Chantal Müller, la nounou des skippers, remerciait l’autre jour, sur le podium des discours d’avant départ, le Winches Club pour son don à l’association. Car, cet ancien fileyeur est adapté pour permettre aux personnes handicapées ou à mobilité réduite d’embarquer pour des balades en baie de Douarnenez tout au long de la saison estivale. Chaque année, le Richard-Marika fait naviguer des centaines de personnes.

Le Richard-Marika, ce n’est pas que le bateau d’Optimiste 29, c’est aussi toute une équipe qui se mobilise, année après année, pour les courses Mini 6,50 organisées par le Winches Club. A commencer par les Patrons, Louis, Alain, Pascal,leurs équipages et tous les bénévoles de l’assos toujours présents à l’appel.

Il semble que si Chantal, la Présidente d’Optimiste 29, remercie le Winches Club, l’inverse est incontestablement un juste retour.

Photo Julie Fiacre.

Mini Fastnet 2018 : Dernière ligne droite.

16h30 :

La barre des moins de 100 MN est franchie pour le leaders. Les marins sont en place pour la dernière ligne droite vers la baie de Douarnenez, les étraves deviennent nerveuses, les safrans frétillent, les tentatives d’attaques vont fuser pour un sprint au cordeau.

En Proto, « Tartine cherche du Beurre »creuse petit à petit, dixième de milles par dixième de milles, inexorablement, l’écart avec ses poursuivants. Les gros bras du début de saison – « Rousseau Clôtures », « BFR Marée Haute Jaune » et « Lillienthal » – ont du souci à se faire avec l’arrivée des nouveaux plans Lombard car « Ino Rope », frère jumeau de « Tartine », est aussi à la fête et occupe la troisième place actuellement. On le sait, rien n’est fait tant que la ligne n’est pas franchie, mais les deux nouveaux Protos, au nez ni rond, ni pointu, auront déjà marqué de leur empreinte ce 33ème Mini Fastnet.

En Série, c’est la guerre des Pogo3 qui continue. Le dernier né du chantier Structures occupe les 12 premières places du classement actuel. Dans cette catégorie, la photo-finish pourrait bien être nécessaire pour les départager. Le bateau italien « Wanted Sponsor » est sur le trône du leader de façon presque ininterrompue depuis le signal de départ, mais il a « #TTB » sur le dos et il semblerait bien que « Grassi Bateaux » tente de leur faire l’intérieur. C’est à un magnifique duel à 4 que ces équipages nous permettent de vivre en direct. Bon sang que cette course est belle!

Photo Simon Jourdan.

Mini Fastnet 2018 : Pas de problème pour le 895 et 945.

14h30 :

Sur la cartographie du suivi de course, le 895 « Henryprendlelarge » et le 945 « Tartine cherche du Beurre » pourraient donner l’impression que les bateaux sont en difficulté. Il n’en est rien, les 2 Minis marchent normalement, c’est une panne de balise (tracker) qui ne reportent plus les points correctement. C’est pas gai pour les suiveurs, mais rien de grave.

Photo Simon Jourdan.