Mini-Fastnet : 4 Gros nez au Four.

Dimanche 22h00 :

Les choses se décantent très vite dans la catégorie Proto. Avec le retrait prématuré du duo Erwan Le Mené et Fred Denis, ce sont maintenant 4 « gros nez » qui occupent les 4 premières places du classement. Cela devient presqu’un euphémisme de dire que Ian Lipinski, a fortiori en compagnie de David Raison, domine la catégorie. Une fois encore c’est le cas, et c’est sans aucune surprise qu’inexorablement il creuse l’écart au fil des pointages.                               A 2 milles nautiques de lui, le Suisse Simon Koster semble avoir trouvé au moins une partie du mode d’emploi de son 888 « Eigh Cube Acryline », et la compagnie du talentueux Axel Trehin ne peut être qu’un plus pour l’Helvète. Il sera intéressant d’observer, dans les heures qui suivent, quelle résistance va pouvoir offrir cet équipage inédit. Cinq milles plus loin que le leader, les équipages allemand et italien sont aussi détachés. Sur « Lillienthal », Joerg Riechers et Robert Stanjek ont été les auteurs d’un départ un peu laborieux puis ont absorbé toute la flotte sur la longueur du Chenal du Four. Aux côtés d’eux, le transalpin Andréa Fornaro  et l’Espagnol Oliver Bravo de Laguna ne s’en laissent pas compter.

En Série, le peloton est encore très compact. Les onze premiers se tiennent en moins d’1 mille. Ce sont tous des Pogo3. Il faudra sans doute attendre la première nuit et la traversée de la Manche pour voir si des équipages lâchent, ne fut-ce qu’un peu le morceau. Il est plus que probable que, comme l’année dernière, l’un ou l’autre de cette bande-là ne s’imposera qu’à l’approche de la ligne d’arrivée. Ne citons donc que l’équipage mixte d' »Emile Henry », Erwan Le Draoulec et Clarisse Cremer, qui, pour l’heure, ouvre la voie.